Exposition Visite Commentée : Premiers Résultats Du Sondage à L'emplacement De L'avant-nef De L'église Abbatiale De Gigny (jura) le 15 septembre 2018

15 samedi septembre 2018

15h00

Église Abbatiale De Gigny (jura)

Plus d'infos sur l'exposition Visite Commentée : Premiers Résultats Du Sondage à L'emplacement De L'avant-nef De L'église Abbatiale De Gigny (jura)

L'exposition Visite Commentée : Premiers Résultats Du Sondage à L'emplacement De L'avant-nef De L'église Abbatiale De Gigny (jura) a lieu au dans le cadre des Journées du patrimoine Gigny 2018.

En 2003, une prospection radar et électrostatique a été conduite par Christophe Camerlynck de l'Université Paris VI-Jussieu sur le parvis de l'église abbatiale. Le but était de se rendre à Gigny pour vérifier s'il y avait eu, ou non, une avant-nef, comme à Cluny II pour la période comprise entre la fin du Xème et le début du XIème siècle.

En effet, l'établissement d'un nouveau plan avait permis de formuler des hypothèses de comparaison pour la nef et le chevet avec le plan de l'abbatiale de Cluny II. Des indices dans les maçonneries du mur occidental de Gigny plusieurs fois repris (baie bouchée, fenêtre d'escalier, trace de toiture) pouvaient laisser entendre qu'un ensemble occidental plus complexe qu'une simple façade avait existé.

Le plan radar a effectivement confirmé, à moins d'un mètre de profondeur, le prolongement des murs gouttereaux actuels sur plusieurs mètres de longueur vers l'ouest, l'existence de massifs de maçonnerie qui pourraient correspondre à un système de soutènement ou de voûtement avec peut-être deux tours. Si cela était précisé par des fouilles (avec une datation), nous aurions peut être à Gigny l'un des plus anciens exemples d'avant-nef, confirmant l'existence d'un véritable modèle imposé par Cluny au XIème siècle pour ces espaces privilégiés de la liturgie à l'Ouest des bâtiments, et dont Tournus fournit encore aujourd'hui un des meilleurs exemples conservés en élévation.

Le sondage effectué en septembre 2018 par l'équipe de Christian Sapin (CNRS/CEM Auxerre) et Fabrice Henrion (CEM Auxerre) apportera une réponse à cette question de première importance.

Présentation des premiers résultats samedi 15 septembre à 15h, devant le sondage ouvert au public.